Sans les enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sans les enfants

Message par Nathaniel Collins le Dim 31 Juil - 19:21

C'était beaucoup plaisant de se promener en ville sans les petits. Les deux plus grandes étaient à l'académie et je devais avouer qu'elles me manquaient. C'était mes petites princesses. Mes deux fils étaient avec leur mère à l'heure actuelle. Elle les avait emmener rendez visite à plusieurs membres de sa famille. Je comprenais mais je n'étais pas à l'aise avec eux. Du coup, j'avais prétexté un rendez-vous et j'y avais échappé.
J'aimais beaucoup ma femme, mais sa famille me faisait froid dans le dos. Les maris et femmes de mes beaux frères et belles soeurs avaient eu l'air de s'y habituer. Mais pas moi. Loin de là. Je me demandais ce que valait Dayton, le frère aîné de ma femme. On ne le voyait jamais et j'avais eu la recommandation de ne pas parler de lui ou de sa famille pendant les repas. Je n'en savais pas la raison mais c'était étrange.

_________________
Mari de Sibylle,
Père d'Ethel, Théa, Benjamin et Brice.
avatar
Nathaniel Collins

Messages : 13
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Invité le Lun 1 Aoû - 17:53

La ville était vraiment grande, je n'arrêtais pas de m'y perdre, cela en devenais presque énervant. En même temps, ce n'était pas faute d'avoir essayé de tout mémoriser ! Mais je devrais surement faire plusieurs fois le tour de la ville avant de ne plus me perdre. De plus, je ne pouvais pas tout le temps compter sur mes pouvoirs pour parvenir à une destination sans encombre, utiliser un taxi était hors de question parce que je devais utiliser l'argent que la prêtresse m'avait donné pour subsister à mes besoins primaires, comme manger et non pour améliorer mon confort. Je m'occuperais de cela, une fois que j'aurais trouvé un métier, en espérant que cela soit dans grand maximum une semaine, sinon je me retrouverais à la rue.

Je n'étais vraiment pas sorti de l'auberge puisque je n'avais aucun diplôme. Complètement perdu dans mes pensées, la malchance étant de mon côté j'avais trébuché, bousculant au passage un homme qui se situait devant moi.


<<- Pardonnez-moi, je n'ai pas fait exprès...>>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Nathaniel Collins le Mer 3 Aoû - 1:16

C'était bien beau d'échapper à ma belle famille en prétextant un rendez-vous mais du coup, je me demandais ce que j'allais faire de mon après-midi. Je m'arrêtais pour regarder les boutiques de la rue lorsque la personne dérrière moi me bouscula.

- Aie !

Je me retournais et découvris un jeune homme qui s'excusa aussitôt. J'aimais les gens polis, c'était pas forcement habituel mais toujours agréable.

- Ce n'est rien, je n'avais pas à m'arrêter ainsi. Tout va bien ?

_________________
Mari de Sibylle,
Père d'Ethel, Théa, Benjamin et Brice.
avatar
Nathaniel Collins

Messages : 13
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Invité le Jeu 4 Aoû - 2:20

J'avais jeté un rapide regard à l'homme qui me faisait face. Il était tout à fait mon genre, malheureusement, la bague à son doigt avait envoyé balader toutes mes pensées peu catholiques qui fleurissaient petit à petit dans mon esprit.

<<- Euh.....oui je n'ai rien de casser.>>

Je m'étais mordu la lèvre inférieure, en me demandant si l'homme pourrait m'aiguiller pour un métier ou les endroits incontournables de la gigantesque ville. Je n'avais pas envie de l'importuner, il avait sûrement mieux à faire que d'aider un nouvel arrivant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Nathaniel Collins le Lun 8 Aoû - 21:32

Et bien tant mieux, je n'avais aucune envie d'être responsable d'une quelconque blessures. J'allais lui souhaiter une bonne journée lorsque je remarquais son air indécis. Qu'avait-il ?

- Vous êtes certain que tout va bien ? Vous me semblez ou perdu, ou blessé...

Ou un peu simple d'esprit. Mais je me retiens de poursuivre ma phrase. Tout le monde pouvait être perdu dans ses soucis, après tout c'était un peu mon cas aussi. Un pli barra mon front, voilà que je recommençais à penser à ma belle famille. C'était plus fort que moi.

_________________
Mari de Sibylle,
Père d'Ethel, Théa, Benjamin et Brice.
avatar
Nathaniel Collins

Messages : 13
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Invité le Lun 8 Aoû - 23:05

J'avais un peu hésité à dévoiler pourquoi j'avais l'air perdu. Réfléchissant un peu plus à mes différentes options ainsi qu'au résultat que j'obtiendrais. J'avais fini par hocher légèrement la tête.

<<- Oui.... en fait, je viens tout juste de m'installer dans la ville et je dois vous avouer que cela n'est pas simple de trouver un emploi....Est-ce que vous savez s'il y a un endroit où je pourrais proposer ma candidature ?>>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Nathaniel Collins le Jeu 11 Aoû - 16:39

A vrai dire je n'avais pas d'emploi moi-même. Mon beau père était contre toute forme d'autorité et souhaitait que les membres de sa famille se débrouillent par eux-même sans se soumettre à notre gouvernement. Oui, c'était stupide. Mais comme Sibylle n'était pas du genre à se dresser contre sa famille, j'avais du quitter mon emploi à contre cœur. Mais le jeune homme avait de la chance, je gardais souvent un oeil sur les annonces.

- Et bien, ces temps ci, il y a l'hopital qui recherche beaucoup de personnel. Enfin mis à part si vous avez de l'expérience je ne pense pas que ce soit adapté. Peut-être à l’accueil si vous avez un peu d'empathie. Le ministère aussi recherche. Et eux, ils sont ouverts à toutes castes. Je ne pense pas qu'ils demande de l'expérience mais il y a de nombreux tests, vous devez être talentueux.

Je réfléchis, c'était les deux principales institutions à Valcam, j'observais le jeune homme, il n'avait pas l'air trop frêle, au contraire. Peut-être la justice ?

- L'Autorité est à la recherche d'avocat, d'agent d’accueil, d'agent de police, en tout ce genre de chose. Ils acceptent les débutants, mais c'est très physique. Et sinon j'y pense, si vous êtes plutôt du genre littéraire, un membre de la famille a rencontré la propriétaire d'un journal. Elle recherche des personnes pour écrire pour elle.

Je n'avais pas mentionné les auberges, pubs, restaurants, boutiques, mais cela me semblait évident que tous recherchaient des employés.

_________________
Mari de Sibylle,
Père d'Ethel, Théa, Benjamin et Brice.
avatar
Nathaniel Collins

Messages : 13
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Invité le Ven 12 Aoû - 11:05

J'avais écouté patiemment chaque endroit qu'il me décrivait, je me retenais de hurler de tristesse. Je n'avais aucun diplôme, je maudissais comme toujours le fait que je n'avais pas eu la chance d'étudier à l'académie de Valcam.

<<- Merci pour ces informations, mais savez-vous s'il faudrait forcement un diplôme ou un relevé de note ?>>

Je n'avais pas envie de passer pour quelqu'un de stupide qui avait tout loupé sur toute la ligne. Je me demandais vraiment comment j'allais me débrouiller dans le futur sans la prêtresse. Peut-être que c'était normal, à moins qu'elle soit en train de rire dans son coin à attendre que je vienne lui demander de l'aide.

<<- Ce n'est pas que je suis nul ou que j'ai tout foiré. Je ne suis pas passé par la case académie...>>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Nathaniel Collins le Ven 12 Aoû - 21:13

Ah bah forcément ça allait être bien plus compliqué. Pas de diplôme ne veut pas forcement dire pas de capacité. Mais c'était difficile à prouver puisque tout le monde allait à l'académie. D'ailleurs je me demandais la raison pour laquelle le jeune homme n'y avait pas été. Il y avait des écoles aussi chez les inactifs s'il avait vécu chez eux.

- Oubliez l'hopital alors, à mon avis ils ne peuvent pas se permettre de prendre des risques avec les patients. Pour le Présidium je n'en sais rien, mais vous savez, qui ne tente rien n'a rien. Ils ont vraiment besoin de personnel, vous avez plus de chance en ce moment qu'en temps habituel. Pour l'Autorité, oubliez aussi les postes d'avocat, de juge, mais les agents de base sont recruter suite à des tests internes. Du genre physique et psychologique. Si vous vous sentez tenté, vous pouvez essayer.

Je réfléchis à d'autres possibilités. On engageait de la main d'oeuvre pour refaire les bâtiments détruits par la guerre mais ce n'était pas un métier plaisant. Et si le jeune homme venait d'arriver il ne resterait pas longtemps avec ce genre d'occupation.

- Essayez les boutiques et les auberges sinon. Ce ne sont pas les métiers les mieux payés mais il y a toujours de la main d'oeuvre de demandée.

_________________
Mari de Sibylle,
Père d'Ethel, Théa, Benjamin et Brice.
avatar
Nathaniel Collins

Messages : 13
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les enfants

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum